ECOFRESH
Rafraichisseur adiabatique pour Habitat/Bureau

Rafraichisseur d'air adiabatique ECOFRESH Habitat & Bureaux

Rafraichisseur adiabatique et extraction

Ecologie, Economique, Naturel

 
ECOFRESH est une solution naturelle de rafraichissement de l’air ambiant de l’habitat ou d’ensembles de bureaux durant les périodes estivales.
 
La bioclimatisation ECOFRESH adiabatique procure une température de confort en évitant les désagréments de la climatisation à gaz réfrigérant.
 

Installation soufflage direct dans la pièce à vivre

Circulation d’air par la porte de communication et évacuation par fenêtre ou une grille dans la pièce la plus éloignée.

Installation avec gainage en comble, faux plafond 

Rejet de chaque pièce vers l’extérieur, ou gaine dans le vide sanitaire avec grille au sol

Le Rafraichissement adiabatique

ECOFRESH est une solution naturelle de rafraîchissement de l’air ambiant pour habitat, ensemble de bureaux, hall expo, bâtiment d’élevage, hall de stockage, grands volumes…

Comme pour la technologie du puits canadien, la climatisation ECOFRESH procure une température de confort en évitant les désagréments de la climatisation à gaz réfrigérant.

  • Pas de température très basse nuisible pour la santé
  • Suppression d’odeurs et de bactéries par le renouvellement d’air élevé
  • Faible coût de revient
  • Faible mise en oeuvre, sav et maintenance minimale
  • Pas de pollution par frigorigène

Fonctionnement adiabatique

Considérant l’air extérieur à 30°C et à 40% d’hygrométrie.

A l’intérieur d’un bâtiment, où habituellement avec l’activité et la charge thermique, la température intérieure est de 35 à 38°C. En insufflant de l’air à 22°C, grâce à la bioclimatisation, la température destratifiée à hauteur d’homme sera d’environ 25°C : le gain est d’environ 13°C entre la température habituelle et l’air bioclimatisé. La température ambiante redevient une température de confort.

La clé du fonctionnement est l’utilisation d’air neuf, c’est à dire le renouvellement permanent d’air (environ 20 renouvellements à l’heure). L’air insufflé dans le bâtiment, doit y séjourner le moins de temps possible avant d’être évacué naturellement ou extrait mécaniquement.